Lettre ouverte du 3 mai 2020

Dernière mise à jour : 7 mai 2020

Bonjour Docteur,


La levée du voile se profile, et avec elle s’envoleront nos angoisses irrationnelles pour laisser place à l’action constructive.


Ce dernier courriel « COVID-19 » est en fait la synthèse des nombreuses lectures, échanges avec les fabricants, des retours d’expériences, de notre collaboration avec les H.U.S. et enfin d’échanges téléphoniques, de courriels avec plus de 300 praticiens.


Bien entendu, notre première mission reste de vous apporter des solutions économiquement viables pour que vous soyez, avec un minimum de contraintes, en conformité avec les recommandations du conseil de l’ordre.


Soyez persuadé que notre démarche, qui bien entendu intègre également les intérêts de notre entreprise, est cependant principalement guidée par la conviction que la confiance, la compréhension et la solidarité pourront fonder les comportements qui permettront à notre économie de se relever et de devenir encore plus forte.


Il en sera de même avec vos cabinets et vos patients.


Au sommaire de cette communication :


1. Soigner avec un spray virucide ;

2. Récapitulatif de nos solutions COVID-19 ;

3. Les nouvelles OFFRES en groupements d’achat. (CA, ICARE+, ORMA, …)


1. Soigner avec un spray virucide

Il nous fallait encore trouver une solution pour optimiser la protection de l’équipe soignante.


De nombreux systèmes ont été envisagés. Cela allait du masque de plongée sous pression positive, en passant par des aspirateurs « géants », aux boites sous pression négative pour les patients. Ils ne nous ont pas convaincus.


Lors des soins, l’utilisation du spray fournit au virus un redoutable moyen de propagation.


Pour cette raison, il nous a paru évident que nous devions vous proposer une solution qui traite ce problème à la racine en « sabotant » ce moyen de transport AIRCOVID afin d’obtenir une forte réduction de la charge virale véhiculée par les gouttelettes.


Le produit que nous avons retenu est le CALBENIUM et son appareil de diffusion, l’IGN Mag qui permet une dilution automatisée.


Nous avons eu de nombreux retours d’expérience positifs concernant ce dispositif notamment en provenance des Hospices Civils de Strasbourg.


En effet, le Professeur Bernard KAESS, pour ceux qui l’ont connu, en vantait déjà les effets cicatrisants et plus récemment, le Professeur Anne-Marie Musset en a équipé l’ensemble des fauteuils du service dentaire.


2. Récapitulatif de nos solutions COVID-19

Préambule

Une erreur pourrait consister à écarter une solution possible au prétexte qu’elle ne résoudrait pas l’intégralité des problèmes posés ce qui reviendrait, de ce fait, à se priver des améliorations même partielles et cependant indispensables qu’elle pourrait apporter.


NOCOSPRAY

Rappel 2 400€ TTC et un coût de consommable d’une trentaine d’euros pour 1000 M3. Délai mi-juillet 2020.

Cet appareil permet d’obtenir, après son utilisation, une charge virale quasi nulle dans la pièce traitée. (Sol, claviers, blouses, visières, chaussures, mobilier, consommables …)